LE FLASH DU JEUDI 15 OCTOBRE 2009

 

PAR SOLIDARITE, LES ARMATEURS PROPOSENT AU PAYS  DE PRENDRE A LEUR CHARGE  LE CARBURANT DU TAHITI-NUI 1 POUR CONTINUER LES RECHERCHES  DES NAUFRAGES  DU VAIEA.


Les armateurs ont été surpris par les réponses négatives apportées par le gouvernement, pourtant le Président connaît bien  l’histoire du naufragé Tavae , à la supplique des familles des naufragés du VAIEA de poursuivre les recherches.


Quel effort cela demande-t-il au pays qui a un navire avec son équipage prêt à appareiller et qui dort à quai ? De payer le carburant pour effectuer ces recherches supplémentaires ?

 

Devant cette attitude du gouvernement  (celui -là même qui  pourtant n’a pas hésité à envoyer  gratuitement le TAHITI NUI 1 aux îles COOK pour les amuiraa de nos cousins),  et par solidarité avec les gens de mer, même s’ils ne sont pas au commerce,  les armateurs proposent au pays de prendre à leur charge le coût du carburant du navire TAHITI-NUI 1 pendant une semaine pour continuer les recherches des  deux  personnes qui sont  en danger de mort.


Il y a tout juste quelques jours, un pêcheur de l’archipel  des Gambier a pu être retrouvé et secouru par de simples poti marara.


Alors  ACTION  . . . sauf si vous n’avez pas de cœur ; mais dans ce cas, n’oubliez pas que ce genre de situation n’arrive pas qu’aux autres !