LE FLASH DU DIMANCHE 01 NOVEMBRE 2009

 

« LE PAYS DANS UNE POSITION DE NE PAS POUVOIR PRENDRE UNE DECISION » dixit MOEHAU
FAUX   ET  ARCHI- FAUX .


Les représentants de la Confédération des Armateurs sont 6 au CCNMI qui compte 16 membres ; en plus vous en êtes le président et vous disposez  d’une voix prépondérante. Par ailleurs, la licence d’armateur est octroyée par vous-même sans obligation réglementaire d’être en conformité avec l’avis du CCNMI.


Ce n’est pas le pays, mais vous et vous seul qui avez tergiversé pendant 4 mois pour vous décider à prendre la  décision que vous aviez toujours eu toute latitude de prendre ; mais tout le monde a bien compris qu’il n’était pas facile pour vous  de faire admettre à l’opinion publique  qu’un cheval noir pouvait être blanc.


Dans ce débat qui a déjà duré 4 mois, vous avez fustigé  les armateurs locaux ; vous êtes  même allé, lors d’une réunion à la présidence, jusqu’à  leur demander de « virer « leur président. Mais curieusement, à  aucun moment  vous n’avez été gêné par les 7 pages entières de publirédactionnel de Ravel dans les 2 quotidiens, ni par ses pétitions et autre référendum aux ISLV.


Pour nous, un cheval noir ne peut pas être blanc ; et ça sera sans doute le tribunal administratif qui tranchera.