LE FLASH DU SAMEDI 19 SEPTEMBRE 2009

 

LE JEU « PIPÉ » DU MINISTRE DES TRANSPORTS  AUPRES DU PRESIDENT


Suite à la décision du conseil des ministres d’accorder une licence au King Tamatoa, le Président a bien voulu accepter  de recevoir les armateurs le vendredi  19 septembre ; ce dont nous le remercions.

 

Lors de cette réunion, nous lui avons rappelé les arguments que nous avions déjà  développés précédemment :  un navire trop grand et inadapté, gourmand en carburant avec une incidence financière pour le pays au niveau du FRPH, le coût de la défiscalisation locale, notre mise en concurrence avec une  société multinationale aux moyens sans commune mesure avec les nôtres, et le coût des infrastructures nécessaires à sa mise en service : 3 milliards 200 millions.


La réponse du Président en se retournant vers son ministre des transports : « on m’a dit que ce navire n’avait besoin d’aucune infrastructure supplémentaire »
La réponse du ministre : « Je n’ai reçu ces documents du Port Autonome que mercredi matin »


Nous, nous  les connaissions depuis plus d’une semaine. . . Cherchez l’erreur !!!


Conclusion :  « Le Président a été roulé dans la farine par son propre ministre des transports »