LE FLASH DU MERCREDI 30 SEPTEMBRE 2009

 

LE REFERENDUM DEMANDE PAR  LA SOCIETE RAROMATAI FERRY


Le grand timonier Gaston TETUANUI déclare : « Depuis des mois, notre société a répondu à toutes les questions posées par le gouvernement d’Oscar Temaru, et le dossier a fait l’objet d’une instruction approfondie »


C’est vrai que le dossier est sur la sellette depuis  5 mois ; mais pourquoi donc depuis si longtemps ?


A l’examen du dossier, par deux fois le Comité Consultatif de la Navigation Maritime Interinsulaire a donné un avis défavorable. Suite à ces deux  avis sans appel du CCNMI, le ministre des transports  n’a pas pris sur lui de rejeter  le dossier mais a demandé l’arbitrage du conseil des ministres.


Doutant de la fiabilité des avis du CCNMI ( merçi  pour les membres du comité), le Président a mandaté  un expert pour vérifier le business plan du projet. Conclusion de l’expert : le projet est viable mais non rentable (même avec la défiscalisation et le gazole détaxé). Suite à cette expertise, le ministre des transports a dû déclarer  publiquement que le projet était  non rentable et irréaliste.


On aurait pu croire que l’on était à la fin du film. Hé bien non !!! Si à ce moment-là, le ministre ne pouvait  plus accorder  de licence d’armateur au King Tamatoa, il s’est bien gardé de jeter le dossier à la corbeille.


En effet, deux mois après cet échec, le ministre remet le même dossier, sans la moindre modification, sur le tapis du conseil des ministres pour obtenir enfin un feu vert pour la licence, mais cette fois-ci sans défiscalisation et sans gazole détaxé.


Il n’est pas nécessaire d’être devin pour comprendre que le dossier n’était pas bon mais qu’il fallait à tout prix qu’il obtienne une licence, même amendée, pour que le dossier ne se retrouve pas définitivement relégué  aux oubliettes. Il n’est pas nécessaire non plus d’être devin pour comprendre le pourquoi de cette demande de référendum de la part de la société Raromatai Ferry.


Au fait, référendum pour référendum, pourquoi ne demanderait-on pas aux populations des ISLV leur avis sur la mise en service immédiate  du navire du pays TAHITI NUI 1 avec un billet à 3.000 francs au lieu des 6.000 francs du King Tamatoa ?