LE FLASH DU MARDI 06 OCTOBRE 2009

 

LE GOUVERNEMENT VEUT BOTTER EN TOUCHE LA SOLUTION DU TAHITI-NUI 1


Face au problème du transport des passagers sur les ISLV et  l’urgence « déclarée », les armateurs ont  fait la proposition au gouvernement de mettre en service immédiatement le navire TAHITI-NUI 1 du pays qui dort à quai avec tout son équipage payé ; avec ce navire qui peut transporter 198 passagers, le prix du billet ne serait que de 3.000 francs au lieu des 6.000 francs et des 3 milliards 200 millions d’infrastructures portuaires  pour le King Tamatoa.


Le gouvernement ne semble pas apprécier du tout, mais pas du tout, notre proposition qui vient sans doute contrecarrer ses plans ; Il ne nous a jamais  répondu et évite à tout prix de communiquer sur ce sujet.


Devant l’insistance de certains, il aurait fini par lâcher : «  le bateau est en panne ». Pas bien glorieux pour le navire -amiral du pays qui ne totalise que quelques dizaines de jours de mer par an à côté des 28 navires de la flottille privée qui assurent quotidiennement leurs missions.


Renseignements pris auprès de l’équipage : il n’y avait qu’une pompe à huile à changer ; durée de l’intervention  2 heures.


Conclusion : Si la solution du TAHITI-NUI 1 répond aux besoins des populations des ISLV, elle n’arrange pas du tout le gouvernement.


Mais pourquoi donc ?  Aurait-il déjà signé des engagements avec Bill Ravel ?