Nouveau

LE FLASH DU JEUDI 15 OCTOBRE 2009

 

PAR SOLIDARITE, LES ARMATEURS PROPOSENT AU PAYS  DE PRENDRE A LEUR CHARGE  LE CARBURANT DU TAHITI-NUI 1 POUR CONTINUER LES RECHERCHES  DES NAUFRAGES  DU VAIEA.


Les armateurs ont été surpris par les réponses négatives apportées par le gouvernement, pourtant le Président connaît bien  l’histoire du naufragé Tavae , à la supplique des familles des naufragés du VAIEA de poursuivre les recherches.


Quel effort cela demande-t-il au pays qui a un navire avec son équipage prêt à appareiller et qui dort à quai ? De payer le carburant pour effectuer ces recherches supplémentaires ?

 

Devant cette attitude du gouvernement  (celui -là même qui  pourtant n’a pas hésité à envoyer  gratuitement le TAHITI NUI 1 aux îles COOK pour les amuiraa de nos cousins),  et par solidarité avec les gens de mer, même s’ils ne sont pas au commerce,  les armateurs proposent au pays de prendre à leur charge le coût du carburant du navire TAHITI-NUI 1 pendant une semaine pour continuer les recherches des  deux  personnes qui sont  en danger de mort.


Il y a tout juste quelques jours, un pêcheur de l’archipel  des Gambier a pu être retrouvé et secouru par de simples poti marara.


Alors  ACTION  . . . sauf si vous n’avez pas de cœur ; mais dans ce cas, n’oubliez pas que ce genre de situation n’arrive pas qu’aux autres !

LE FLASH DU MERCREDI 14 OCTOBRE 2009

 

« AUJOURD’HUI, CEUX  QUI SE COMPLAISENT DANS LE MENSONGE VONT PERDRE »  dixit Ravel


Bill RAVEL a tout à fait raison !

Cependant, la question est de savoir qui est dans le mensonge !!!


1-    « La défiscalisation, nous y avons droit »  Faux ; pour l’instant, le projet du King Tamatoa  est seulement  éligible !


2-    « Certains ont dit qu’il y avait quatre milliards de travaux à faire ! En réalité, Il y a deux ducs d’albe à poser à Bora et un à Raiatea ; ce matériel coûte environ 20 millions pièce » ; par ailleurs, Gaston Tetuanui a dit « le montant total des travaux allait se monter à 20 millions »  Faux.  Nous avons dit et  écrit qu’il y avait pour 1 milliard 200 millions de travaux à faire ; le coût d’un duc d’albe est de l’ordre de 60 à 130 millions suivant la profondeur


3-    « Si l’on ramène cela (la consommation) à la tonne transportée des avions ou de certains bateaux, nous sommes en dessous »  Faux. Capacité d’emport  du King Tamatoa : 869 tonnes ; sa consommation :  9.300 L/heure ;  d’où la consommation par tonne transportée :  9.300 / 869 = 10,70 L/heure. Capacité d’emport de l’Aranui 3 : 3.800 tonnes ; sa consommation : 615L/heure ; d’où la consommation par tonne transportée :  615 / 3.800 = 0,16 L/heure.


4-    « Il n’y a pas d’impact sur l’environnement »  Faux. Tout moteur thermique émet des gaz à effet de serre ; plus le moteur est gourmand en carburant fossile plus il émettra de gaz. La puissance des moteurs du seul  King Tamatoa : 85.000 CV, celle cumulée de tous les autres navires assurant la desserte : 71.817 CV.


5-    « Le ferry calédonien Yiewene-Yiewene » ? Nous vous  demandons de vous reporter aux articles de presse des Nouvelles Calédoniennes.


6-    « Oscar TEMARU , il est surtout moins voleur » (mais voleur quand même !)  VRAI OU FAUX ?

 

C’est à Oscar à nous apporter la réponse.

LE FLASH DU LUNDI 12 OCTOBRE 2009

 

BILL  RAVEL  ou  « BILL LA MENACE »


Dixit Bill la Menace : «  je ne peux pas imaginer qu’il n’y aura pas de défiscalisation . . . (à défaut) Nous ne réaliserons pas le projet et nous nous réservons le droit de faire un procès pour nous rendre justice »  Dixit toujours : « S’ils (les armateurs) continuent à me chatouiller, c’est sûr que ça va leur arriver (Bill Ravel s’attaquera à la desserte de Moorea) »


Pourtant la loi du pays n° 2009-7 du 1er avril 2009 est claire sur le sujet : Article LP 913-1 « Le programme d’investissement dont le financement ouvre droit à crédit d’impôt, doit être agréé par le conseil des ministres, après avis de la commission consultative des agréments fiscaux »


Par ailleurs, la délibération n° 77-46 du 15 mars 1977 portant création du Comité Consultatif de la Navigation Maritime Interinsulaire stipule : «  Le CCNMI est notamment consulté obligatoirement sur tous projets concernant la construction, l’achat, la modernisation, l’utilisation du matériel  naval destiné à la navigation commerciale interinsulaire »


Brasser de l’air ne suffit pas.   Le dossier présenté se doit d’être bon.

 

A défaut, cela peut conduire certains décideurs en correctionnelle comme l’actualité de ce jour le démontre.

LE FLASH DU MARDI 13 OCTOBRE 2009

 

LE KING TAMATOA A TAHITI  :  UN AVIS DU COMITE D’ENTREPRISE DE LA SNCM PROPRIETAIRE


Voici un article de La Provence.com


Bonne lecture.

 

http://www.laprovence.com/print/2009/10/12/article_936222.html

 

LE FLASH DU VENDREDI 09 OCTOBRE 2009

 

UNE CONSULTATION POPULAIRE … QUI NE SERAIT… QU’UNE MONUMENTALE SUPERCHERIE


C’est le verdict de Madame Chantal SPITZ de Huahine sur le référendum organisé  par la société Raromatai Ferry  (Les Nouvelles du 8.10.2009 page 15, A vous la parole);  elle n’a pas tort.


En effet, aujourd’hui, dans une consultation bien orchestrée par la société Raromatai Ferry, il est  demandé  aux  passagers des ISLV  s’ils veulent bien de l’unique  alternative, King Tamatoa,  qui  leur est proposée ?  Mme Spitz nous  donne la réponse :

« S’étonnera-t-on  donc qu’ils signent une pétition qui leur offre la possibilité de donner leur avis ?»


Si  les dés du dossier sont une fois de plus pipés, l’opinion publique est de moins en moins dupe.


Comme le dit si justement Mme Chantal SPITZ : «  Cette consultation légitime, voire évidente, devra cependant être mise en place seulement après qu’une réelle campagne d’informations aura été réalisée, de façon que chacun se prononce en toute  connaissance de cause, après avoir eu toutes les données nécessaires à la compréhension totale du projet proposé ».


Nous rajouterions : « et des autres solutions alternatives que nous avons proposées au gouvernement ».