Nouveau

LE FLASH DU VENDREDI 11 SEPTEMBRE 2009

 

LES CONSEQUENCES  DU KING TAMATOA SUR LE TRANSPORT AERIEN  INQUIETENT  LE PRESIDENT


Nous avons pu nous procurer  le courrier adressé par la direction générale de Air Tahiti au gouvernement :  la mise en service du King Tamatoa engendrerait mécaniquement une baisse de la fréquence des vols  sur les ISLV mais aussi sur les autres archipels, et sans doute  des licenciements.
Le Président avec  son gouvernement aurait demandé  à rencontrer le PDG de Air Tahiti samedi prochain.


Mieux vaut tard que jamais ; Gouverner, c’est prévoir.

L’IMPACT DU KING TAMATOA SUR L’ENVIRONNEMENT ET LA TAXE CARBONE


Déclaration du ministre du développement durable  J.L BORLOO à  Associated Press hier : « L’idée générale, c’est que nous allons entrer dans une période où il faudra détaxer les produits non polluants, les produits verts . . .  et taxer les produits polluants »


Le LIAMONE – KING TAMATOA qui consomme à lui tout seul  autant que les 28 navires qui assurent la desserte maritime de l’ensemble de la Polynésie est plus que gourmand en carburant : ce ne sera plus la Société Nationale Corse Méditerranée qui  se sera débarrassée de cet outil polluant qui paiera la taxe carbone, mais la Polynésie.
Mieux !!!  La Polynésie lui offrira en plus une subvention de 1 milliard 197 millions pour venir nous polluer.


Merci  Mr BORLOO, merci Mr HANDERSON.

LE FLASH DU JEUDI 10 SEPTEMBRE 2009


A  LA PROPOSITION CONCRETE DES ARMATEURS, UN SILENCE ASSOURDISSANT DU PRESIDENT


Avec déjà  un déficit des  recettes fiscales évalué à plus de 12 milliards pour l’année 2009, une subvention de 1 milliard 197 millions à verser à Mr Bill RAVEL pour un King Tamatoa, des passagers et des agriculteurs qui hurlent sur les quais de HUAHINE, RAIATEA, TAHAA  et BORA-BORA, votre navire TAHITI NUI 1 qui rouille à quai, du personnel à bord qui est payé  (par le contribuable)  à ne rien faire, . . . la vie qui est chère . . .


Il faudrait se bouger un peu, Monsieur le Président.

La proposition de l'ensemble de la profession au Président

LE FLASH DU MERCREDI 09 SEPTEMBRE 2009

 

TOUTE LA PROFESSION UNIE  (27 NAVIRES SUR 28)  FAIT UNE PROPOSITION AU PRESIDENT DU PAYS


Si la Confédération des Armateur a mené le combat contre la SAS RAROMATAI FERRY depuis le départ, aujourd’hui c’est l’ensemble de la profession qui se lève et qui dit NON à la SAS  RAROMATAI FERRY.


Des solutions réalistes  autres que celle utopique de Mr Bill RAVEL,  ça existe  Monsieur le Président.

LE FLASH DU MARDI 08 SEPTEMBRE 2009

 

LE REPORT DE LA VISITE DU MINISTRE DU DEVELOPPEMENT DURABLE  J.L BORLOO


Dommage !  Il aurait pu nous donner son avis sur la mise en service du King Tamatoa, un navire qui consomme autant que l’ensemble des 28 navires qui assurent actuellement la desserte de toute la Polynésie.